Interview de l’entreprise Booster Academy Cap Team
31 mai 2021

Interview de l'entreprise Sarus.

Fraîchement installée à la pépinière Jules Verne, l'entreprise Sarus, répond à nos questions !

Qui es-tu et peux-tu m’expliquer ton parcours ?

Je m’appelle Quentin DANEL, je suis Docteur ingénieur en thermodynamique appliquée. J’ai réalisé mes études à Amiens, Beauvais et Paris. Lors de mes premières expériences professionnelles, j’avais l’envie d’entreprendre mais j’étais seul et sans expérience dans l’entreprenariat. [Rires.] Quelques expériences et quelques années plus tard, j’ai rencontré mon associé, Madhav RATHOUR, ingénieur dans le domaine du pétrole et du gaz. Madhav avait déjà franchi le cap puisqu’il a fondé une première startup. En 2018, nous avons décidé de nous associer et de créer notre entreprise : Sarus. Nous avons été aidé par Pauline PLISSON, ingénieur l’Ecole des Mines à Paris, Mathieu ASSEMAT, ingénieur en mécanique et en énergie et pour finir Romain HECK, Docteur en chimie et qui est le Directeur Financier de Sarus.

[Une sacrée équipe !]

Pourquoi avoir choisi les pépinières d’entreprises Amiens – Picardie ?

Quentin : l’ensemble de l’équipe est basée sur Paris sauf moi ! [Rires.] J’habite à Longueau, je suis en charge de la partie technique et je travaillais à la maison. En toute sincérité, ce n’était plus possible. Je passais tous les jours devant la pépinière d’entreprises Jules Verne et l’idée me trottait dans la tête. Arnaud LESCROART, chargé de mission Développement Economique chez Amiens Métropole m’a mis en contact avec Delphine LEMAIRE, Responsable du Pôle Pépinières. Après quelques échanges et une visite des lieux, j’ai vraiment été séduit par le dispositif qui est une véritable aide matérielle mais aussi morale pour le démarrage de notre activité.

Explique-moi ton activité comme si j’étais un enfant de dix ans.

Quentin : d’accord. [Rires.]

Notre objectif est de récupérer de l’énergie dans les réseaux de gaz. Pour faire simple, un réseau de gaz est un ensemble de tuyaux qui permettent de le transporter. Ainsi, il est possible de chauffer la maison ou l’eau. Lorsque la pression du gaz n’est pas très élevée, il prend de la place, nous allons donc le comprimer c’est-à-dire l’écraser. Par contre, nous ne pouvons pas conserver une pression trop élevée lorsque le gaz arrive à la maison puisqu’il pourrait la détruire. Pour ce faire, nous devons détendre le gaz pour faire baisser la pression et cela demande beaucoup d’énergie qui est perdue.

Notre mission est de récupérer cette énergie de détente grâce à des machines et des techniques innovantes que nous mettons au point.

Pourquoi avoir choisi le nom Sarus pour ton entreprise ?

Quentin : alors là, aucune idée ! [Rires.] C’est une idée de mon associé Madhav qui est indien et un sarus est un animal indien.

[Original.]

Si tu devais te décrire en quelques mots ?

Quentin : nous sommes une équipe expérimentée, créative et complémentaire.

Quel est ton héros préféré ?

Quentin : Sadi Carnot, le physicien, qui est un pionnier de la thermodynamique. La thermodynamique c’est la science qui s’intéresse à l’énergie et ça me fascine ! Il s’agit d’une discipline qui est au cœur de notre activité.

Un conseil pour celles et ceux qui voudraient se lancer ?

Quentin : il faut avant tout être passionné par son métier.

[Tout est dit !]