Pep Meeting : Comment définir les valeurs de mon entreprise ?
31 mai 2021
Interview de l’entreprise Open Stent Solution
31 mai 2021

Parcours inspirant : Céline HOCQUET, Directrice de Metarom France

Retour sur un parcours qui peut faire rêver plus d’une femme mais aussi plus d’un homme, celui de Céline HOCQUET, Directrice de Metarom France, entreprise de fabrication d'arômes et de caramel, située à Boves.

Pouvez-vous m’expliquer votre parcours ?

Céline HOCQUET, intéressée par les métiers du développement commercial, j’ai réalisé mes études supérieures à l’école de commerce et de management SKEMA Business School à Lille, où j’ai obtenu un Master. Lors de mon cursus scolaire, je me suis aperçue que j’avais un réel intérêt pour le développement stratégique d’une entreprise. Jeune diplômée et à tout juste 21 ans, il paraissait évident que je ne pouvais occuper une fonction au sein d’une direction générale. J’ai donc décidé d’explorer le monde professionnel. [Rires.] Chaque expérience professionnelle m’a permis de créer une nouvelle opportunité, il y a un véritable fil conducteur dans mon parcours. J’ai travaillé au sein d’entreprises, d’associations, de groupes français, étrangers, de différentes tailles où j’ai occupé différentes fonctions aussi bien opérationnelles, fonctionnelles qu’à responsabilités. J’ai découvert différentes mentalités, différentes façons de travailler, de manager, de collaborer. Toutes ces expériences ont été passionnantes, enrichissantes et m’ont, aussi, permis d’apprendre à me connaître en tant que femme mais aussi en tant que dirigeante. Le dernier saut est celui de l’industrie puisque j’ai toujours travaillé dans la prestation de service. Et, depuis neuf ans, j’assure la Direction Générale de Metarom France.

[Quel parcours !]

Quelles sont les difficultés que vous avez dû surmonter ?

Céline HOCQUET : il y a des difficultés que j’ai su surmonter comme réussir mon entretien professionnel avec un dirigeant qui ne voulait pas employer de femmes. Et, il y a celles que j’ai vécues comme un échec. Je me suis investie dans un projet qui n’a pas vu le jour et ça fait mal, mais il faut l’accepter. L’important est de se relever. On a le droit de douter, de pleurer même, mais il faut savoir tourner la page et rebondir. J’ai toujours travaillé dans des secteurs masculins mais j’ai réussi à me faire ma place parce que j’ai cru en moi et en mes capacités.

[Un bel exemple à suivre.]

Que pensez-vous de « l’outil » pépinières ?

Céline HOCQUET : l’outil des pépinières d’entreprises permet de casser la solitude du chef d’entreprise. Le lien social est très important. Ce dispositif permet de protéger et d’accompagner le dirigeant en lui ôtant des problématiques et en lui permettant de se concentrer sur son cœur de métier. Les chefs d’entreprises sont souvent face à des dilemmes. Tout est une question d’équilibre.

[En effet, derrière chaque projet se cache avant tout un homme ou une femme.]

Un conseil que vous pourriez donner à nos jeunes créateurs d’entreprises ?

Céline HOCQUET : il est important de ne pas s’oublier. Il n’y a pas de réussite sans un chef d’entreprise qui n’a pas trouvé son équilibre de vie. Il ne faut pas négliger sa vie privée, ses distractions, le temps pour soi mais encore une fois tout est une question d’équilibre. Cet équilibre n’est pas le même pour tous, il faut définir ses objectifs de vie, savoir ce que l’on veut et surtout apprendre à se connaître. Pour ma part, j’ai dû faire des choix qui ont orienté ma carrière professionnelle mais qui m’ont permis de conserver mon équilibre de vie et d’être heureuse. J’ai décliné une évolution professionnelle qui m’aurait amené à déménager à l’étranger et étant jeune maman, je n’en avais pas envie. Malgré tout, j’ai eu d’autres opportunités qui m’ont permis d’être épanouie personnellement et professionnellement.

Vous savez, nous sommes dans une société où nous avons énormément de croyances limitantes individuelles mais aussi culturelles. Les femmes ont aussi leur place dans le monde de l’entrepreneuriat et à des postes à hautes responsabilités tout en fondant une famille. Cette évolution pourra se faire seulement si les hommes et les femmes évoluent ensemble.

[À méditer.]

Comment voyez-vous l’avenir ?

Céline HOCQUET : nous avons plusieurs projets à moyen terme, le premier est la relation client qui est au centre de nos préoccupations tout en accélérant la digitalisation de l’entreprise. Nous continuons de développer notre engagement RSE (Responsabilité sociétale de l’entreprise) en mettant en place une flotte verte, en limitant encore nos déchets, en mettant en place des captations d’énergie et bien d’autres. [Rires.]