L’équipe
1 mars 2021
Les dessous de la commission de sélection des pépinières d’entreprises
31 mai 2021

Interview de l'entreprise Produits du Brésil

L'entreprise Produits du Brésil s'est récemment installée à la pépinière Jules Verne. Apprenons à la connaître !

Qui es-tu et peux-tu m’expliquer ton parcours ?

Je m’appelle Jean-Philippe ANSEL et ma première vie est une vie de musicien puisque je jouais du piano et du violoncelle. J’ai, d’ailleurs, obtenu le premier prix du conservatoire d’Amiens et de Paris. Je suis diplômé d’une Maitrise de musique que j’ai obtenue à l’Université de la Sorbonne à Paris ainsi qu’un DESS Multimédia. Ma vie professionnelle m’a amené au Québec où j’ai rencontré Andréa, ma femme. Andréa ANSEL, je suis Brésilienne et j’y ai vécu pendant plusieurs années. Je suis allée au Québec pour des raisons professionnelles où j’ai rencontré Jean-Philippe, mon mari, qui m’a séduite avec ses talents de musicien et le champagne français. [Rires.] Nous nous sommes rencontrés au travail puisque nous avons travaillé en tant que salariés dans la même entreprise. Nous avons créé plusieurs sociétés au Québec et nous avons décidé de tout quitter pour nous installer en France en 2014. Au départ, j’ai créé un blog où je publiais des recettes de cuisine brésilienne mais vraiment pour m’amuser et mettre à l’honneur la culture culinaire de mon pays. Rapidement, un besoin s’est exprimé : où trouver les produits présents dans nos recettes ? C’est alors que notre société Produits du Brésil est née ! Nos clients sont les Brésiliens qui habitent en France pour des raisons professionnelles et/ou personnelles, les couples franco-brésiliens qui ont cette double culture, les Français qui ont travaillé au Brésil mais aussi les personnes curieuses, ouvertes d’esprit et à la recherche de nouvelles saveurs qui en ont marre de manger tous les jours la même chose ! [Rires.]

[À vos casseroles !]

Pourquoi avoir choisi les pépinières d’entreprises Amiens – Picardie ?

Jean-Philippe : nous avions besoin d’un local pour entreposer nos marchandises et être soutenu pour développer notre société !

Andréa : lors de notre premier jour, je voyais Jean-Philippe devant notre local et je me suis dit waouh ! [Rires.] Grâce aux pépinières d’entreprises, nous bénéficions d’une notoriété locale et nous allons pouvoir faire découvrir les saveurs brésiliennes aux Picards.

[Nous sommes très heureux de vous accompagner dans ce projet !]

Explique-moi ton activité comme si j’étais un enfant de dix ans.

Andréa : il s’agit de la vente sur internet de produits alimentaires et de produits de beauté brésiliens. Ce business a un nom: le marché de la nostalgie. Nous proposons également des ustensiles de cuisine qui permettent de bien réaliser les recettes brésiliennes comme le pudim par exemple ! Ne croyez pas le réussir sans notre moule, c’est mission impossible ! [Rires.] Nous proposons des produits de marques brésiliennes connues, mais aussi des produits de producteurs locaux qui attirent même des chefs étoiles.

Pourquoi avoir choisi le nom Produits du Brésil pour ton entreprise ?

Andréa : nous voulions que ce soit facilement trouvable grâce à nos compétences en référencement SEO et je regarde Jean-Philippe en disant ça ! [Rires.]

Jean-Philippe : c’est simple on ne peut pas se tromper ! [Rires.]

Si tu devais te décrire en trois mots ?

Jean-Philippe : découverte, saveur et chaleureux ! Nous accordons de l’importance à la qualité de notre service et de nos produits. Nous avons à cœur de faire découvrir la culture culinaire brésilienne et ceci passe aussi par la présentation de nos produits à notre entrepôt située à la pépinière Jules Verne.

Andréa : on vous donnera quelques conseils pour régaler vos papilles ! Vous êtes les bienvenus ! [Rires.]

[Personnellement, ça m’a donné faim ! Pas vous ?]

Ton plus grand rêve ?

Andréa : devenir la référence en termes de produits brésiliens dans l’Union Européenne ! Nous avons déjà livré des pays tels que la France, la Lituanie, l’Estonie, la Croatie, la Bulgarie, la Roumanie, l’Italie, la Grèce. Il faut être honnête l’importation de produits génère une empreinte carbone mais nous ne pouvons pas vivre sans ce processus d’importation et d’exportation.

Jean-Philippe : nous accordons tout de même de l’importance au respect de l’environnement. Nous avons fait le choix d’utiliser des emballages recyclés. Nous travaillons également avec des entreprises locales qui nous aident sur ce sujet.

Quel est votre héros préféré ?

Andréa : j’en ai pleins ! Richard Branson, Jack Ma et Anita Roddick. Il s’agit de grands entrepreneurs !

Un conseil pour celles et ceux qui voudraient se lancer ?

Andréa : nous souhaitons casser cette image des produits brésiliens destinés uniquement aux Brésiliens.