PRESSE | Delta FI Ingénierie
9 mai 2019
Témoignage de l’entreprise BR’ évolution
11 juin 2019

PRESSE | Crash kart : le karting innovant

La société K-Lamar propose une activité de loisir fun, innovante et itinérante. Un concept qui pourrait bien se développer très rapidement.

Le jeu vidéo à succès Mario Kart n’est plus du virtuel. La société amiénoise K-Lamar commercialise depuis février 2019 une activité de loisirs innovante autour du karting. Ses karts électriques à une roue motrice, capables de tourner à 360 degrés, ne font pas seulement la course : ils sont équipés d’un système embarqué, qui permet à chaque pilote (à partir de 9 ans jusqu’à 77 ans) de tirer sur son adversaire pour le ralentir ou encore d’activer un « boost » pour l’aider à doubler. Les karts (25km/h maximum) sont connectés à un serveur, donc pilotables à distance par le gestionnaire de l’activité. Et surtout le logiciel permet d’établir des classements en temps réel. Le concept, Crash kart, est itinérant, l’autre force du projet. Il est proposé aux organisateurs d’activités de loisirs indoor et outdoor, mais aussi aux parcs d’attraction qui souhaitent diversifier leur offre le temps d’une journée, aux centres de loisirs. « Tous nos kartings tiennent dans un camion, c’est pourquoi notre pire ennemi, c’est le poids », explique Florian Lach, créateur et dirigeant de l’entreprise installée à la pépinière d’entreprises Jules-Verne. Lancé pour la première fois cet hiver lors de Parkafun à Mégacité, le concept a fait mouche : « 2 200 joueurs en 10 jours ! ».

De l’ambition à revendre

Passionné de Formule 1, titulaire bac usinage, d’un DUT et d’un mastère spécialisé en management de l’innovation, Florian Lach s’est associé à un développeur informatique pour concevoir l’intelligence artificielle de ses bolides, qu’il achète « nu » à l’étranger. « Quand nous avons découvert ces kartings, nous avons tout de suite compris que c’était ceux-là qu’il nous fallait, car ils sont ultra funs. » A terme, « nous aimerions franchiser le concept, le développer sous forme de licence de marque ». Florian Lach s’imagine déjà également créer « une sorte de ligue reprenant tous les scores des joueurs et les mettant en compétition. » Mario Kart, on vous dit !
Source : Entreprises 80