Interview Djoba Cash
18 janvier 2019
PRESSE | MY BLOCKCHAIN COMPANY
11 février 2019

Interview de l'entreprise Même pas cap !

Voyons si l'entreprise Même pas cap ! fraîchement arrivée au sein de la pépinière Amiens, le L@b', est cap ou pas cap de répondre à nos questions !

Qui êtes-vous ?

Je m’appelle Yves TROCHERIS, j’ai trente ans et je suis originaire des Hauts de France, de l’Oise pour être plus précis.

Quel est votre parcours ?

Yves : j’ai étudié dans une école de commerce à Lille où j’ai obtenu mon Master. J’ai ensuite travaillé dans une entreprise française qui avait pour activité le conseil en achat et qui était aussi installée à Montréal. J’y suis resté pendant deux ans. J’ai également vécu aux Etats-Unis durant un an dans le cadre de mes études. Il s’agit d’expériences enrichissantes puisque j’ai appris de nouvelles méthodes de travail, j’ai découvert de nouvelles personnes et d’autres cultures. J’ai ensuite travaillé plusieurs années à Paris dans différentes entreprises où j’étais en charge des achats et des opérations dans le e-commerce. Je ne me retrouvais plus dans mon travail et la vie Parisienne me pesait. Je me suis remis en question, chose qui a été difficile et j’ai décidé de changer de vie ! Je me suis formé dans le domaine du Développement Web pour notamment apprendre à coder et c’est ce qui m’a permis de me lancer dans l’aventure de l’entrepreneuriat en créant la plateforme Même Pas Cap! Cela faisait plusieurs années que je gardais dans le coin de ma tête l’idée de créer mon entreprise et je souhaitais revenir dans ma région natale. J’ai donc sauté le pas ! [Rires.]

Expliquez-moi votre activité comme si j’étais un enfant de dix ans.

Yves : notre activité est d’accompagner les personnes qui se posent des questions sur leur avenir professionnel et notre spécificité est de le faire 100 % en ligne. Se remettre en question sur ce sujet est difficile et j’en sais quelque chose, cela demande beaucoup de temps et d’investissement. L’avantage de le faire à distance est qu’il n’y pas de contrainte horaire, nous sommes plus flexibles et c’est une réelle force pour accompagner nos clients. Une chose importante, nous arrivons à créer ce lien de confiance, la distance n’est pas un frein. Nous pouvons accompagner n’importe qui peu importe la région où la personne se trouve. Cela vaut aussi pour nos Coachs qui peuvent travailler où ils le souhaitent.

[Plutôt sympa, non ?]

Si vous deviez vous décrire en trois mots ?

Yves : entreprenant, geek et j’aime aider les gens.

Votre plus grand rêve ?

Yves : d’avoir une grande famille comblée et heureuse ! Je pense à mes futurs enfants et à ma femme mais pas seulement, je pense aussi à mes parents, mes frères et sœurs et à ma belle-famille. C’est aussi une des raisons pour lesquelles nous sommes revenus dans la région, nous sommes très proches de nos familles. D’ailleurs, je suis associé à ma sœur et à ma mère dans l’aventure Même Pas Cap ! C’est une vraie fierté !

Quelles sont vos passions ?

Yves : j’adore le sport ! Le regarder à la télévision et le pratiquer ! J’aime suivre les équipes de France dans toutes les disciplines. D’ailleurs, j’étais en Russie pour la Coupe du Monde.

[La chance !]

Quelles sont les forces et les faiblesses de votre équipe ?

Yves : le fait de travailler en famille est une force mais il faut faire attention et savoir faire la part des choses. Nous sommes fiers de nous lancer dans cette aventure ensemble même si les choses peuvent être parfois plus difficiles à dire. Il faut savoir prendre des gants ! [Rires.]

Pourquoi avoir choisi le nom Même pas cap ! pour votre entreprise ?

Yves : nous sommes une entreprise française, il était donc évident de choisir un nom francophone. Le fait de vouloir changer de vie professionnelle est déjà un sujet lourd et difficile, nous avons donc souhaité un nom « décalé » tout en mettant en avant le côté challenge de l’exercice !

Quel est votre héros préféré ?

Yves : j’ai des personnes que j’admire mais pas de super héros ! La personne à laquelle je m’identifie est ma mère. Je suis admiratif de la manière dont elle a réussi à concilier sa vie professionnelle et familiale, c’est un bel exemple pour moi et je souhaite le reproduire.

Votre destination de vacances préférée ?

Yves : j’aime partir en Bretagne et en Vendée. Nous retrouvons nos familles respectives dans ces deux régions et je ne le dirai jamais assez mais ces moments en famille sont très importants pour moi.

[Je suis d’accord.]

Quel a été votre ressenti lors de votre premier jour à la pépinière ?

Yves : enfin ! [Rires.] J’ai travaillé pendant huit mois à la maison et il n’y avait plus cette barrière entre le travail et ma vie personnelle. Grâce à la pépinière, j’ai retrouvé un environnement de travail et surtout un équilibre.

Quelles sont vos attentes vis-à-vis des pépinières ?

Yves : un soutien logistique qui facilite le quotidien et qui me permet de me focaliser sur le développement et la réussite de mon entreprise. Un accompagnement qui me permet d’avoir des avis et des conseils, c’est toujours enrichissant d’écouter différents points de vue. Et bien sûr, le réseau !

[Nous sommes prêts pour lui venir en aide !]

Que peut-on vous souhaiter dans votre vie professionnelle ?

Yves : je vais essayer d’être original ! [Rires.] Mon plus grand succès serait que dans l’opinion publique l’accompagnement professionnel ne soit pas une honte mais devienne un automatisme. Nous serons tous confrontés durant notre carrière à des réflexions sur notre projet professionnel. Quand on sait que 36% des moins de 35 ans sont insatisfaits au travail aujourd’hui, c’est qu’il n’est pas si évident de trouver un projet professionnel qui nous ressemble et nous satisfait.

Malgré tout, peu se lancent dans cette démarche de sortir de sa zone de confort pour trouver ce fameux métier fait pour nous. Et c’est normal, car c’est une source d’angoisse immense. En effet, envisager une évolution voire une reconversion professionnelle n’est jamais sans risque et derrière ce sont nos ressources financières et notre statut social qui est en jeu.

Se faire accompagner dans ces périodes, que nous allons tous rencontrer, est donc au contraire une réelle preuve d’intelligence afin d’encadrer la démarche avec un professionnel et s’assurer que nous avançons dans la bonne voie.

[Que l’aventure continue !]